PRESSE 2019


Sud-Ouest 29/10/2019


- COULEUR ET FORME
- JEUX DE CORPS, JEUX DE SABLES
- JEUX DE CORPS, JEUX DE FIBRES
- JEUX DE CORPS, JEUX DE SIGNES
SUD-OUEST

Extrait de l'interview France Bleue Gironde26/10/2019


Ci-dessous un des nombreux témoignages laissés par des visiteurs
(GK ingénieur Ponts, Edmonton, Canada)

pastedGraphic
L'exposition "VIBRATIONS" est atypique à plusieurs niveaux.
C'est la fusion de 2 univers, puisque ont été mises en écho, des vibrations picturales et des vibrations musicales.

Ma démarche picturale découle de mon parcours, scientifique puis artistique, que j'ai voulu comme un continuum qui s'articule autour de 2 mots: Réflexion/Expérimentation
La texture des fibres végétales, étudiée scientifiquement en vue d'applications industrielles, devient ici un écrin hétérogène abritant le nu et plus généralement l'allusion humaine, voire l'illusion.

En résonance avec cette hétérogénéité de texture, Martin Mestres, performer et producteur de musique électronique, a proposé une création sonore conçue spécialement pour cette exposition. Un drone musical que l'on pourrait définir comme une note grave, constante, avec évolution de la texture sonore mise en parallèle avec les œuvres proposées.Une texture un peu rugueuse, avec des notes qui émergent au milieu de cette masse sonore.
C'est sa vision musicale de mon travail.

Ce côté expérimental (osmose complète entre musique et art pictural) a été sans nul doute une approche originale qui a pris une grande part dans le succès de cette exposition puisque quelques 1500 visiteurs l'ont parcourue, voire se sont attardés, certains ont longuement médité comme habités "dixit" par un bien-être intérieur.


Accueil d'adolescents et jeunes adultes en hôpital de jour au Centre Abadie (CHU)le 4/11/2019 14h


Dans le cadre d'échanges autour de l'exposition "Vibrations" qui a rencontré un vif succès (visiteurs de tous pays, continents), j'ai reçu lundi 4/11 à 14h des adolescents et jeunes adultes du Centre Abadie et leurs accompagnants.

L'idée était de permettre à ces jeunes qui s'essaient à des ateliers créatifs durant leurs soins en hôpital de jour de rencontrer des artistes. Ces échanges, que j'imaginais difficiles mais médiatisés par leur encadrants, devaient favoriser leur approche de l'art, une voie d'expression puissante qu'ils n'osent emprunter.

Dans un premier temps ils ont découvert l'exposition et l'installation sonore créée pour l'évènement, le dialogue musique et art pictural.

Après cette mise en condition, ils ont choisi quelques-une des quarante œuvres exposées, comme celle présentée ci-après, à partir desquelles nous avons parlé de mon parcours mais surtout de leur perception personnelle des œuvres.

Cette expérience a été très enrichissante pour moi. Répondre aux attente de ces jeunes est une démarche dans laquelle se mêlent le rationnel et l'émotion. Le groupe n'était pas homogène en termes de réactions et ceux qui se sont exprimés l'ont fait avec beaucoup de spontanéité. Nous essaierons de renouveler ces échanges.

septembre 2015